Quartier général de la flottiglia MEDUSA - GORGONA
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AQUILA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: AQUILA   Dim 06 Déc 2015, 11:23



Dans le cadre de sa réorganisation, le commandant ERMINIO BOTTEGO a été promu commandant en second au sein de la flottille Médusa, fonction qu'il exercera aux côtés d'UMBERTO CAMINETTO. Preuve que la valeur n'attend pas le nombre des années, ce capitaine a démontré à maintes reprises sa disponibilité et son courage au combat.

Cette nomination est aussi l'illustration que c'est l'implication et la présence qui ouvrent des portes et, au final, permettent de faire la différence entre la victoire et la défaite.
Cet officier l'a parfaitement compris et nous ne doutons pas que son exemple servira d'inspiration à plus d'un.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Lun 07 Déc 2015, 19:12



Poursuivant sa politique de rééquipement, la flottille Médusa vient de mettre en service un cuirassé de type ROMA. Cette unité, parmi les plus modernes et puissantes de la Regia Marina confère un supplément de puissance de feu considérable avec ses 9 pièces de 380 mm et ses 12 de 152 mm, n'ayant rien à envier aux meilleurs cuirassés alliés.

Ce navire a été confié au capitaine UMBERTO CAMINETTO, officier expérimenté et par ailleurs un des deux commandants en second de la Médusa.

Il vient s'adjoindre à l'autre cuirassé de la flottille, de classe ANDREA DORIA, portant ainsi à deux les navires de cette catégorie mis en oeuvre par la Médusa.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Mar 08 Déc 2015, 18:22



Le secteur de la Mer Noire vient de retomber sous le contrôle des forces de l'Axe suite à l'action conjointe de la Marine Roumaine et de la flottille Médusa.
Les Soviétiques ne pouvant plus faire état d'une quelconque supériorité ont été obligés d'abandonner cette zone à nos forces.

Précédemment, la Médusa avait déjà, seule, officialisé la main-mise de la Méditerranée orientale pour notre camp.
Voici donc une nouvelle illustration de l'importante contribution de cette flottille à la campagne stratégique de conquête de points clés menée partout dans le monde.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Mer 09 Déc 2015, 21:44



La menace sous-marine en Méditerranée étant devenue anecdotique, suite aux précédentes campagnes de triangulation menées par la Médusa et la Ia MAS, notre flottille avait pu s'équiper presque exclusivement d'unités anti-surface.
La situation en Mer Noire s'avère cependant être radicalement différente, le principal danger étant constitué par les submersibles soviétiques.
Notre flottille s'est donc dotée d'un nombre substantiel de navires équipés d'armes anti-sous-marines. En additionnant ceux-ci aux unités roumaines équivalentes nous alignons ainsi un nombre de chasseurs de plus du double des effectifs soviétiques en sous-marins.
Nul doute qu'il va être de plus en plus difficile de survivre sous l'eau en Mer Noire, du moins du côté allié.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Jeu 10 Déc 2015, 20:02



Précédemment la Médusa se composait de deux flottilles : La Médusa proprement dite et la Gorgona.
Un certain tassement des effectifs dû à plusieurs départs ne justifiant plus de maintenir ces deux flottilles, l'entièreté des capitaines ont donc étés regroupés dans le seule Médusa et la Gorgona a été dissoute.
Il est à noter que les capitaines ayant quitté la flottille ne l'ont jamais fait pour en rejoindre une autre mais pour démissionner complètement de la Regia Marina. La plupart du temps suite à une prise de conscience que leurs capacités, en terme de réactivité essentiellement, n'étaient plus suffisantes pour leur permettre de participer efficacement à des engagements contre des flottilles ennemies.
Cette mesure de regroupement nous amène à limiter volontairement nos effectifs à 15 navires au maximum et, par suite, à privilégier la qualité plutôt que la quantité.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Ven 11 Déc 2015, 21:01



Entre autres navires remarquables, la Regia Marina aligne un modèle de croiseurs légers tout à fait unique en son genre : l'Abruzzi.
Ce type d'unités, avec ses 10 pièces de 152 mm compte parmi les plus puissants du genre. Il est certes dépassé en puissance de feu par certains croiseurs légers américains comme les Cleveland mais l'Abruzzi dispose également de tubes lance-torpilles et surtout d'un armement anti-sous-marins, en faisant le navire le plus polyvalent qui soit.

Naturellement, il est très apprécié et recherché ; nombre de capitaines rêvant d'en commander un.
La flottille Médusa dispose actuellement d'un navire de ce type.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Sam 12 Déc 2015, 15:20



Ces derniers mois, l'essentiel de la flotte de surface soviétique reste stationnée en Mer Noire et force est de constater qu'elle ne manifeste aucune velléité d'en sortir.
Il est vrai que sa dernière tentative notoire, qui remonte au mois de mars, s'est soldée par un véritable désastre : Elle avait été obligée de battre en retraite précipitamment face à la Médusa, au sud de la Sicile.
Aujourd'hui cette flottille semble adopter une stratégie de "flotte en puissance" destinée seulement à capter des forces de l'Axe dans son secteur.
Et il n'en aurait rien été si la Méditerranée n'avait été aussi désertée par les Alliés. Mais l'inactivité de ces derniers, à l'exception de la TF81 américaine, nous amène à finalement nous occuper de ces Russes.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Dim 13 Déc 2015, 12:17



Dans le cadre des opérations italo-roumaines en Mer Noire, la Roumanie a fait un véritable bond en avant en terme de puissance de feu avec la mise en service, il y a peu, d'un croiseur de bataille de classe Yavuz.
Avec ses 10 pièces de 280 mm, il fournira un complément substantiel en capacité de tir à longue portée au cuirassé de poche roumain de classe Ansaldo et aux cuirassés de la flottille Médusa.
Le Yavuz devient ainsi le navire-amiral de la nation roumaine et est commandé par le chef de la flotte en personne, LOTHAR VON ARNAULD.

Des capacités supplémentaires en ce sens pourront être envisagées et le seront si la situation l'exige. A l'heure actuelle, celles-ci sont cependant suffisantes face à la seule flotte russe stationnée en Mer Noire.

AQUILA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Mar 15 Déc 2015, 13:52



Ce dimanche, un nouvel affrontement a eu lieu, à proximité de Sebastopol, entre l'escadre Italo-roumaine et la flotte russe.
Les soviétiques qui, depuis plusieurs jours, n'ont cessé de se replier face à l'avancée de notre flotte, ont finalement été rejointe par celle-ci. Le bilan est d'ores et déjà lourd pour eux : 1 croiseur lourd Gorkyy, 1 croiseur léger Krasny Kavkaz et 1 navire-atelier ont étés envoyés par le fond. Par ailleurs, un de leurs destroyers a été coulé ce lundi.
Du côté Axe, l'on ne déplore que la perte d'un unique sous-marin.

Ces naufrages sont une nouvelle preuve de la domination totale de l'Axe dans ce secteur et une magnifique illustration de la coopération fructueuse entre les nations roumaines et italiennes.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Mar 15 Déc 2015, 22:04



Les Russes en ont maintenant terminé avec leur repli : Ils sont rentrés se terrer au port de Sebastopol.
Il est vrai que, suite à leur défaite de ces derniers jours, c'était certainement la seule option qui leur restait pour sauver leur flotte d'une destruction certaine.

Le siège de Sébastopol va-t-il reprendre ?

Quoi qu'il en soit, une menace subsiste toujours. Si la flotte de surface soviétique est pour le moment hors jeu, leurs sous-marins restent actifs. Du moins, on peut le supposer car ils n'ont plus fait parler d'eux depuis que plusieurs aient été coulés la dernière fois qu'ils s'en sont pris à l'escadre Italo-roumaine.

Mais nos équipages restent sur leurs gardes et le travail ne sera véritablement terminé que lorsque ceux-ci auront également été renvoyés d'où ils viennent.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Ven 18 Déc 2015, 21:25



La situation de la flotte soviétique en Mer Noire ne cesse de se détériorer. Le siège de Sébastopol par une escadre Italo-roumaine se poursuivant, les Russes n'osent plus s'écarter des abords immédiats de leur port.

Ils sont malgré tout parvenus, en combinant navires de surface et sous-marin, à couler un destroyer italien.
En revanche, une nouvelle bataille menée ce vendredi aux abords de Sebastopol s'est soldée par la perte de deux croiseurs (dont un lourd), un destroyer et deux vedettes lance-torpilles du côté russe pour seulement un croiseur léger perdu côté italien.

Désormais, les soviétiques ne tentent plus grand chose d'autre que de furtives sorties où quelques tirs de leur part sont aussitôt suivis d'un retour précipité au port.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Sam 19 Déc 2015, 21:45



Cette nuit, un croiseur léger de classe Etna, qui avait été préalablement endommagé par l'ennemi, a été coulé par un submersible soviétique de type Shchuka X ("Pique" X).
Plus tard dans la journée, ce même sous-marin a été détecté par un destroyer italien et endommagé par des tirs de grenades, le mettant hors d'état de nous porter de nouvelles attaques.

Cet ultime soubresaut russe ne change évidemment rien à la situation désespérée dans laquelle ils se trouvent, étant assiégés à Sébastopol et ayant vu la puissance de leur flotte fondre comme neige au soleil, suite aux nombreuses pertes encourues ces derniers temps.
Pertes qui seront probablement longues à remplacer par leurs chantiers navals.

Du côté de l'Axe, les fêtes de fin d'année se passeront en célébrations de nos victoires. Tout ceci étant de très bonne augure pour la reprise des combats en début d'année.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Dim 20 Déc 2015, 10:43



La flottille Médusa vient de mettre en service un troisième cuirassé. Celui-ci de classe Andrea Doria vient s'ajouter à une autre unité de ce type déjà mise en oeuvre par la flottille et au très puissant Roma, armé il y a peu.

Ceci s'intègre parfaitement dans la politique actuelle de cette flottille visant au renforcement qualitatif plutôt que quantitatif et à pouvoir concentrer une puissance de feu maximale dans le cadre d'un effectif limité.

Le regroupement d'unités parmi les plus puissantes au sein de la Médusa est également très pertinent dans le cadre de sa coopération actuelle avec la flotte roumaine, composée d'un grand nombre d'escorteurs.

AQUILA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Lun 21 Déc 2015, 20:26



La flottille Médusa souhaite à toutes et tous d'excellentes fêtes de fin d'année.

Pour notre part, nous allons prendre un repos bien mérité et nous retrouver d'attaque le 4 janvier prochain. Nous reprendrons à ce moment nos compte-rendus quotidiens.

A bientôt.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AQUILA   Mar 05 Jan 2016, 13:00



En cette fin d'année, l'Amiral Joachimo Iachino, chef de la flottille Médusa, a définitivement quitté l'Etat-Major, à l'instar de plusieurs autres officiers.

Il a évoqué les raisons de cette démission dans ces termes : Depuis le début, le cadre de fonctionnement imposé à l'Etat-Major a été mal conçu. Il n'a aucune des prérogatives que son nom devrait donner à penser. En ce sens, il n'est qu'une boite vide à vocation purement décorative. Je préfère donc consacrer mon énergie à des fins plus constructives, tant qu'aucune réforme de cet organe n'aura été mise en place. D'ici là, ce sont bien les chefs de flottilles qui détermineront la stratégie à adopter, comme cela l'a toujours été.

Après de telles déclarations et la désertion de cette structure, nous pouvons espérer qu'enfin les plus hautes autorités politiques prendront les mesures nécessaires.

AQUILA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AQUILA   

Revenir en haut Aller en bas
 
AQUILA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1956 Aquila Airways : Le Tourisme Anglais sous Flight Simulator par Michel Lagneau
» Débris de navette aquila de chez GW
» [VENDU] Dreadnought, et navette Aquila écrasée
» Ouep...
» Aeronautica Imperialis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Flottiglia MEDUSA :: La Trattoria :: Une MEDUSA storia-
Sauter vers: